Les Haïtiens au Chili, en débat entre le Sénat et la chancellerie

Les présidents des commissions Justice et Sécurité publique, Affaires étrangères et Intérieures du Sénat se sont entretenus le lundi 14 mai 2018 avec le ministre haïtien des Affaires étrangères, Antonio Rodrigue. Les discussions ont porté sur la situation d’environ cinquante mille (50.000) Haïtiens qui vivent dans des situations irrégulières au Chili.

Ces derniers se plaignent du fait qu’on leur réclame la somme de quatre-vingt (80) dollars américains pour des pièces d’identité au niveau de l’ambassade d’Haïti au Chili, d’après ce qu’a fait savoir le président de la commission Justice et Sécurité, Jean Renel Sénatus. Le sénateur informe que ces compatriotes risquent la déportation si leur cas n’est pas régularisé d’ici à la fin de juillet 2018.

De son côté, le chancelier, Antonio Rodrigue annonce la révision à la baisse des frais pour les documents d’identité pour les illégaux haïtiens en passe de régulariser leur situation au Chili. De quatre-vingt (80) dollars, le montant est passé à vingt-cinq (25) dollars.

Les autorités chiliennes ont annoncé des dispositions visant la régularisation des Haïtiens sur leur territoire. En Conséquence, sur les 200 000 environ de ressortissants haïtiens en terre chilienne, 70 000 sont déjà en situation régulière.

Source:LoopHaiti.com

Facebook Comments
shares